Prypiat, 26 avril 1986 – Série ENERGETYK

Comment un paysage se fait, se défait, se crée ou se recrée ? Pour tenter de répondre à cette
question, Nicolas Badout présente ici une nouvelle série d’illustrations, dans la continuité de la
16ème Biennale d’Art Contemporain de Lyon et de son thème “Manifesto of fragility”.
Il a ainsi souhaité évoquer la catastrophe nucléaire de Tchernobyl du 26 avril 1986, qui
conscientisa le monde entier aux risques induits par la manipulation de l’énergie atomique et la
sévérité de ses dégâts à une échelle régionale et planétaire mais aussi sur les corps et les esprits.
Cet évènement prend aujourd’hui un sens nouveau avec la guerre en Ukraine, et les frappes
régulières sur la centrale de Zaporijjia, nous rappelant à notre propre fragilité.
Comme sujet principal, le Palais de la Culture « Energetik », ruine majestueuse située dans le
centre-ville de Pripyat, apparaît tel le témoin silencieux de la catastrophe et de la fuite de ses
habitants.
Tel des photographies, ces images voyagent à différentes époques — le passé, le présent mais
aussi le futur — évoquant le temps qui passe et questionnant la destruction et la détérioration,
accidentelle ou volontaire, d’un paysage.
Mais ces oeuvres révèlent également l’éclosion et la renaissance de nouveaux paysages, où faune
et flore reprennent leurs quartiers, dans un monde pourtant largement anthropisé.

Informations complémentaires

Garantie :

Vendu avec certificat d’authenticité

Support

Tirage Fine Art sur papier Tecco Mat 230g/m2

Encadrement :

Possibilité d'encadrement sur demande

Dimensions :

61 x 91cm

Oeuvre numérotée et limitée à :

Edition de 2 exemplaires